La Filature, d’hier à aujourd’hui

La Filature de Niaux existe depuis 1869. C’était exclusivement un moulin à farine. Il broyait les céréales des gens de la vallée pour obtenir de la farine. Le grand-père du propriétaire actuel le transforme en filature. L’eau est alors la force motrice qui fait tourner les machines. La filature en a conservé les traces. Il existe d’ailleurs toujours à la filature une meule qui a servi jusques dans les années 70.

En 1992, Mr Jean-Jacques Laffont prend les rennes de l’entreprise à la suite de son père. Il y a alors 7 salariés. On y fabrique du fil bien sûr, mais aussi des matelas, des couvertures piquées. On tisse également et le tissu est travaillé à l’atelier de confection. Des machines à tricoter permettent de transformer le fil en produit fini. La filature est équipée pour fabriquer des peluches. Ainsi le magasin de la filature est achalandé uniquement par les productions de la filature :  laines à tricoter ou à tisser, tissus au mètre, et produit finis (cape de bergers, vestes, bérets, pull-over tricotés, chaussettes, literie, peluches, bérets, chapeaux, chaussons).

Au cours des années 2000, Mr Laffont prépare doucement son départ à la retraite. Il ne renouvelle plus les postes des salariés. Il laisse glisser l’entreprise sur son erre afin de l’alléger pour une possible reprise. En 2011 il lance un appel à repreneur dans son entourage professionnel. Une association se crée, « Atout Laine » qui a pour but la valorisation de la laine et la recherche de repreneur.

La Filature aujourd’hui, où nous en sommes?

Transmettez ... Share on FacebookGoogle+Pin on PinterestTweet about this on Twitter

Une laine 100% Locale